African leadership Awards: L’Afrique célébrée au cœur de New-York

African leadership Awards: L’Afrique célébrée au cœur de New-York

La quatrième édition de la cérémonie de remise des prix des African leadership Awards a vécu. Organisée par le Groupe Promo Consulting, en partenariat avec le Meds, au cœur de New York dans le Time square, la fête, qui a eu pour cadre le Westin Marriott hôtel, a tenu toutes ses promesses.

La 4e édition des African Leadership Awards, célébrée cette année aux Etats-Unis, plus précisément à New-York, a été exceptionnelle à plus d’un titre. Ce grand raout qui récompense et célèbre les illustres décideurs africains et de la diaspora fut une parfaite réussite. Et quel s-h-o-w! Un coup de maître parfait ! Il y avait de l’affluence ! Le Westin Marriott a fait le plein d’invités. Les places n’ont pas suffi. Il a fallu en trouver d’autres pour permettre aux derniers venus d’assister à cette grand-messe du monde de l’entreprise pour laquelle le Meds et le GPC ont encore prouvé leur capacité de mobilisation.

La cuvée 2021 a réuni près de 30 nationalités différentes et d’illustres capitaines d’industrie africains et sénégalais. La cérémonie des «ALA» diffusée sur plusieurs chaînes de télévision, a été suivie par plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs du continent Africain, de la Diaspora et à travers les cinq continents. Les personnalités les plus influentes du continent étaient présentes. Le célèbre opposant guinéen Cellou Dalein Diallo, Moïse Sarr, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, chargé des Sénégalais de l’Extérieur, Cheikh Bâ, DG de la CDC, pour ne citer que ceux-là… Et le chanteur Carlou D pour mettre tout cela en voix. En musique.

Tel est le pari gagnant du Président du Meds, Mbagnick Diop. Une belle initiative, la quatrième du genre, pour célébrer l’Afrique. Encourager ses meilleurs managers et créateurs qui, depuis ce week-end, portent en eux le prix de l’excellence : l’African leadership Awards.

C’est à 19 heures, heure de New-York, minuit à Dakar, que s’est ouvert ce rendez-vous d’excellence. Et d’élégance !

Le gratin continental qui défile sur le red carpet, en look varié et ultra chic. Robe échancrée, fendue et décolletés plongeants pour les dames. Des matières, parfois transparentes, qui soulignent les tailles et affinent les allures. Smoking, costume classique chic et blazer pour les hommes. Le tout dans le thème de la fête. Pas trop extravagant, mais pas tout à fait sobre. Un parterre de stars de la musique africaine, de grands messieurs des affaires, de chefs d’entreprise, de diplomates… un who’s who, venu des quatre coins du monde, qui se précipite dans le Time square. Qui a abrité la très solennelle remise des Awards. Et, le temps du meilleur buffet américain, pour que démarre le show musical et de celui du très attendu, de Carlou D.

Le «soft power africain» en marche

Après l’Europe, les « ALA » investit les Etats-Unis pour célébrer la 4e édition des African leadership Awards (ALA 2021), la version internationale des Cauris d’Or. Les « ALA » apparaissent ainsi comme un bond en avant au service du « soft power africain » qui permettra de changer notre narratif et d’ouvrir de nouvelles voies vers une croissance économique pérenne en Afrique.

« Nous allons édifier une nouvelle Afrique gagnante, intégrée, prospère et pacifique, conduite et gérée par ses propres citoyens », a déclaré le président du Meds, lors de l’intervention.

« Les ‘’African Leadership’’ est une alchimie de bravoure et d’humilité, d’audace et de capacité d’anticipation. Nous sommes très fiers de l’importance de cette grande édition 2021 ici à New York qui consacre le Leadership de l’Elite Africaine dans sa nouvelle plateforme d’excellence, it’s africa time now», le temps de l’Afrique est bien arrivé», a averti Mbagnick Diop.

Avant d’ajouter : « Nous avons le devoir patriotique de sauvegarder notre patrimoine, malgré toutes les tentatives manifestes et latentes du «Négative Soft power»

Aujourd’hui, plus que jamais, poursuit-il, l’Afrique doit défendre son modèle et sa sécurité économique dans le monde.

Cependant, dit-il, « nous avons le devoir d’intégrer et d’adapter toutes les connaissances techniques, technologiques, notamment, converger vers la création d’emplois innovants, viables et décents pour notre jeunesse dans cette économie de la connaissance, via le Numérique, la Transformation digitale, l’Intelligence artificielle, la Fintech, le Biomimétisme, l’Economie bleue, l’Economie verte, l’Economie orange, le Big data, le Low-tech, l’Economie circulaire etc…, etc… »

A l’en croire, les ALA est une façon de « motiver nos soldats économiques, de récompenser nos illustres décideurs africains, qui se sont distingués sur le continent et à l’international et qui font rayonner l’image d’une Afrique prospère, créative et travailleuse, source de fierté pour nous tous. »

« L’organisation d’un tel évènement est un vrai challenge. Un grand exercice de style et un bel exemple concret de leadership abouti. »

Aujourd’hui, fait-il remarquer, «il appartient aux Africains avant tout, de s’approprier cette soirée et d’y accrocher des étoiles, des réussites multiples de ses élites, afin d’offrir au monde entier, un paysage fleuri, rayonnant, qui reflète le « vrai visage » et la réalité des capacités et succès africain. »

« Après les grands succès des Cauris d’or depuis deux décennies, nous avons élargi la célébration de l’excellence régionale aux 54 pays du continent Africain en gardant toujours comme credo : l’Excellence, l’Innovation et l’Anticipation. »

Le président du Meds renseigne qu’il s’est fixé comme principal objectif, « d’offrir à l’intelligentsia et à l’élite africaine et afro-américaine, une nouvelle plateforme d’excellence de haute qualité, pour la célébration de l’Afrique qui innove.»

Il se réjouit de la présence de l’élite africaine et de la diaspora, tous unis, pour les grandes batailles économiques de renouveau du continent africain.

«Ce soir, nous voici arrivés au grand moment de mettre sous les projecteurs du monde, des champions africains et afro-américains qui, par leurs qualités exceptionnelles, qualitativement et significativement, œuvrent au rayonnement stratégique de notre cher continent.

Je voudrais féliciter l’ensemble des leaders nominés, qui ont participé à cette haute compétition et adresser mes chaleureuses félicitations aux valeureux lauréats ainsi qu’à leur famille », se félicite-t-il. Rendez-vous est pris, pour la 5e édition des ALA.

MEDS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :