AFRITECH 2021: Dame Diop annonce 25 000 emplois

AFRITECH 2021: Dame Diop annonce 25 000 emplois

Le ministre de l’Emploi de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion Dame Diop, a présidé, hier, la 4e édition du Salon des startups (AFRITECH) organisée par le Mouvement des entreprises du Sénégal et le Cercle des jeunes entrepreneurs du Meds. Ce salon entend vulgariser l’esprit entrepreneurial chez les jeunes et identifier les porteurs de projets afin de les mettre en relation directe avec les opérateurs d’accompagnement financiers, publics et privés.

Dans le cadre de la démarche sociétale de l’entreprise, le Mouvement des entreprises du Sénégal (Meds) a initié le salon des startups qui en est à sa quatrième édition. Ce salon a primé  3 startups qui se sont distinguées dans leur domaine. Selon la présidente de jury, Ndèye Awa Mbaye, l’’entrepreneuriat a toujours été au cœur des grandes mutations industrielles dans l’histoire de l’humanité. «Dans cette extraordinaire quête humaine de la connaissance et du savoir les nouvelles technologies de l’information et de la communication NTIC ne sont pas restées en rade avec l’apparition des services liés à l’internet : 1.0 d’abord, après 2.0 puis 3.0 et les perspectives de la 4.0 qui se dessinent à l’horizon. Ces nouvelles technologies de l’information et de la communication envahissent notre quotidien et interagissent sur nos manières d’être, de vivre, de communiquer, de travailler, d’apprendre, d’enseigner, d’étudier, d’acheter, de manger, de nous vêtir, de nous déplacer, de nous soigner, de défendre nos peuples, de payer nos impôts, de recruter notre personnel », dit-elle. Et d’ajouter : « Aucun pan de l’activité humaine moderne n’est à l’abri de cette  mutation, cette palpitante transformation de notre vie comme une lame de fond transcende les continents, les distances, les civilisations, les cultures, les races, le genre et cette forte mutation du monde contemporain se  réalise sous nos yeux grâce au fétichisme de la console de l’ordinateur et du smartphone. L’écosystème de l’entreprise ne pouvait rester en dehors de cette envahissante et possessive vague de mutations  technologiques, ainsi le Meds organisation patronale avant-gardiste de par son génie  novateur a décidé de couronner les meilleurs jeunes entrepreneurs sénégalais qui se sont appropriés de ces technologies dans leur désir de créer leurs sociétés ». A l’en croire, les critères de sélection des startups se sont essentiellement basés sur les idées innovantes développées dans leur projet, sur  sa faisabilité économique et financière, sur le leadership du promoteur et la qualité de la présentation du projet, la force de conviction du candidat et enfin l’impact social du développement économique du projet pour la région. « Chaque startup, en exposant son projet d’entreprise, définit la solution innovante utilisée avec une vidéo de présentation, ainsi que des supports média : comme les plaquettes, la page internet les adresses sur les réseaux sociaux Facebook, LinkedIn Instagram, tik tok et puis enfin une audition avec les membres du jury a permis de sélectionner les lauréats », renchérit-elle. Elle renseigne que l’édition de ce salon étant placée sous le thème de la révolution industrielle 4.0 démontrant ainsi l’audace du Meds et du Cercle des Jeunes Entrepreneurs, puisque les balbutiements de la technologie 3.0 sont encore sous nos yeux, malgré les promesses  annoncées.

«Nous félicitons le Meds et Mbagnick Diop »

Selon le ministre de l’emploi, de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’insertion Dame Diop, cette plateforme permet à chaque édition de repérer  des idées innovantes des projets générateurs de croissance et catalyseur qui est venue à son heure. « En effet, l’économie numérique est en train d’occuper tous les espaces et de transformer notre façon de réfléchir, notre manière d’agir, notre culture de gestion et les règles du commerce. Des paradigmes nouveaux gouvernent le monde et exigent de nous des aptitudes, des compétences et des attitudes nouvelles. L’économie numérique et son corollaire, la digitalisation, envahissent de plus en plus d’espaces et rendent obsolètes nos modes traditionnels de pensée et de fonctionnement », dit-il Et de poursuivre : « Cette nouvelle ère reste pour nos pays,  un défi mais constitue également une formidable opportunité pour renouer les bases de nos économies et combler notre retard. Le gouvernement du Sénégal a compris la pleine mesure des mutations en cours et est en train de construire une architecture institutionnelle et opérationnelle capable de reprendre en charge les changements nécessaires ». A l’en croire,  dans ce cadre, le président de la République accorde une priorité de premier plan au développement de l’économie numérique. « Il a adopté à cet effet, un ambitieux plan de développement du secteur qui vise à introduire dans tous les secteurs de l’économie les nouvelles technologies en vue d’une digitalisation réussie de nos activités. Ce plan ambitionne de faire de l’économie numérique,  le moteur de la croissance avec la création d’ici quelques années de 25 000 emplois », laisse-t-il entendre. Le ministre indique que la révolution numérique est en cours au Sénégal et il urge de  contribuer à son succès. « Sous ce rapport, nous félicitons le MDES et son Président Mbagnick Diop pour l’organisation de ce salon des startups. Ce salon renforce et prolonge l’action des pouvoirs publics. Il constitue une contribution remarquable du Meds au renforcement et au développement des capacités numériques de notre pays. En effet, le salon AFRITECH est connu comme un lieu de formation de formulation de solutions et d’échanges sur toutes les problématiques des entreprises depuis la création jusqu’à la transmission passant par la reprise la franchise la transition digitale et le financement. Je suis sûr que ce salon permettra de développer chez les jeunes l’esprit entrepreneurial, de développer leurs réseaux de partager leurs expériences et de mutualiser leurs compétences et leurs savoirs », se réjouit-il.

dame dame1 1

MEDS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :