8e Etage Immeuble Horizon, Cité Keur Gorgui
+221338250246
medssenegal@gmail.com

Historique du MEDS

Le pari de l'action

En l’an 2000 juste après la première alternance de jeunes sénégalais qui étaient installés à l’étranger, décidèrent de rentrer au Sénégal pour contribuer au développement de leur pays. Rentrés d’Europe, des Etats –Unis ou du Canada, ils ont créé leurs propres entreprises mais n’avez pas la possibilité d’intégrer les organisations patronales existantes eu égard à leur mode de fonctionnement.

Ainsi, ces jeunes dirigeants d’entreprises décidèrent de créer une organisation patronale dénommée le Cercle National des Jeunes Dirigeants d’Entreprises du Sénégal – CNJ le 20 mai 2000. Dès sa création, le CNJ a suscité beaucoup d’espoir, d’enthousiasme et a attiré plusieurs entrepreneurs qui souhaitaient disposer d’un espace d’expression, d’encadrement et de développement.

Face à cet engouement, en 2001 le CNJ décida de se muer en une structure patronale revendiquant sa place et son rôle dans le développement économique et social du pays : ainsi naquit le MEDS – le Mouvement des Entreprises Du Sénégal constitué par plusieurs centaines de PME/PMI et de TPE.

Le MEDS revendique un positionnement non partisan car c’est une organisation apolitique. Cependant il ambitionne  d’être un réservoir d’idées au service des acteurs gouvernementaux pour la recherche de solutions aux problèmes multiformes pouvant impacter le développement économique du pays.

En tant qu’organisation patronale, le MEDS a pour objectif de favoriser les échanges et les synergies impliquant les différents acteurs concernés par le développement économique et social au niveau national, de susciter la coopération entre les associations et organisations nationales ou internationales pour le développement du pays, d’assurer la promotion culturelle et touristique du pays dans le cadre de partenariats, de foires, de symposiums, de séminaires, de conférences, de jumelages et de festivals. D’assister les promoteurs économiques du pays dans la conception et la réalisation de leurs projets de créations d’entreprises, de renforcer les capacités humaines, parce que le capital humain est fondamental au MEDS, par la création et la promotion des centres d’excellence dans les filières indispensables au développement du pays.

Le MEDS comme vous le voyez a dès sa naissance opté pour trois axes :

  1. L’international : en créant 10 bureaux de représentation en occident à Paris dès 2000 ; 2001 Genève, Bruxelles, Cologne, Barcelone, Washington, New-York, Montréal, Milan et Amsterdam.
  2. Une option sociale avec le forum du premier emploi qui est devenu aujourd’hui après 20 ans d’existence, la première manifestions à caractère social au Sénégal, le premier forum dédié à l’emploi et un événement incontournable dans l’agenda national ; avec aussi la Fondation Emploi Jeune, la première Pépinière des Entreprises du Sénégal, le Centre International des Entreprises CIE dédié aux entreprises pour le renforcement de leurs capacités et pour le leadership, pour le partenariat interentreprises. Aussi toujours dans ce volet social, nous avons la première mutuelle des PME/PMI MEDS consacrée aux femmes opératrices économiques, aux femmes cheffes d’entreprises qui n’avaient pas les moyens de se lancer dans leurs business en leur octroyant des prêts sans garantie. Le MEDS a aussi dans cet élan de solidarité créé le CFD- le Collectif Des Femmes cheffes d’entreprises du MEDS. L’engagement sociétal, des actions et un plaidoyer pour l’emploi des jeunes : mentorat et accompagnement des autoentrepreneurs et startups.
  3. C’est un mouvement inclusif et diversifié. Le MEDS est une organisation inclusive, le MEDS c’est des activités internes et dynamiques au sein du mouvement, le MEDS c’est des contributions aux différents projets de l’Etat et des organisations civiles et internationales sur les questions à caractère économiques et sociales. Le MEDS a participé et participe au débat d’intérêt national et la réflexion sur les politiques et programmes d’ordre public et privé étendu à l’international.

Lancé en 2000 dans un contexte de mutation profonde de l’économie sénégalaise à l’aube de la première alternance politique, le mouvement a nécessité la série d’action suivante :

  1. Un dynamisme très appuyé de la part de tous ses membres et sympathisants à travers un ensemble d’activités et d’événements au plan national et international.
  2. Le développement de ses partenariats avec l’Etat, les organisations sœurs du Sénégal et de l’extérieur, les organismes nationaux et internationaux de la société civile.
  3. un engagement sociétal par sa contribution à la lutte contre le chômage des jeunes et contre la pauvreté.
  4. L’accompagnement des jeunes entrepreneurs afin de leur permettre de disposer d’outils de travail à moindre coût, avec la pépinière d’entreprises depuis 2001 : un réceptacle de porteurs de projets désireux de s’engager dans le monde de l’entreprise. L’existence de cette pépinière a permis à plusieurs promoteurs de disposer gracieusement d’un siège et d’une enseigne commerciale afin de mener sereinement leurs activités.
  5. L’accompagnement les jeunes notamment les primo-demandeurs d’emploi en quête de contrats d’embauche avec La Fondation Emploi Jeune qui, en bientôt 20 ans d’existence, a permis à des milliers et des milliers de jeunes de décrocher leur premier emploi. Entre deux sessions du forum du premier emploi, la fondation travaille en permanence à l’insertion des jeunes par un accompagnement, un encadrement, des formations de mise à niveau, de renforcements de capacités, de développements personnels.
  6. La familiarisation des membres du MEDS aux TICs, aux nouvelles méthodes de gestion, du benchmarking et surtout de l’économie immatérielle avec Le Centre International des Entreprises. Ce centre a largement contribué au renforcement des capacités des membres. Plusieurs sessions de formation ont été organisées dans ce sens.